(Justice)

Le Pays Basque lui est reconnaissant

Condamné par la Cour Européenne des Droits de l’Homme à cause des abus dont il s’est rendu coupable au nom de la   «Doctrine Parot »,  l’Etat espagnol a été obligé de libérer des dizaines de prisonniers politiques basques. Mais qui connaît l ‘immense  travail de droit qu’il a fallu pour y parvenir et qui sait que le maître d’oeuvre en était l’avocat Didier Rouget?  En lui remettant un makila d’honneur  au mois de frévrier dernier,  le docteur Jean Fagoaga,  président honoraire d’Anai Artea ,  a souligné qu’il s’agissait là d’une victoire obtenue sans violence en même temps qu’un pas décisif vers la paix.

«   Eskubidea, esku ahalduna   », inscription sur le makila que l’on pourrait traduire par  «  Le Droit est une main puissante   » veut rappeler que son propriétaire autant comme enseignant d’Université ou  comme avocat était  expert en matière de droit et spécialement en droits humains. Et c’est aussi un clin d’oeil au fait que, bien que venant de loin , Didier Rouget et le reste de sa famille, avait tenu à devenir «  euskaldun  », en apprenant la langue et en s’impliquant dans la vie du pays.

Gravement malade il s’est éteint lundi soir.

Didier Rouget euskaldun

Didier Rouget euskaldun

" Eskubidea, esku ahalduna " :  le Droit est une main puissante

 » Eskubidea, esku ahalduna  » : le Droit est une main puissante

Tags : , ,
Cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos.