(Gastronomie)

Du « biskotxak » au gâteau basque

L’origine du gâteau basque remonterait au XVIIIe siècle, à Cambo-les-Bains. Deux soeurs, tenant pâtisserie au coeur du village et surnommées les soeurs « Biskotx » régalaient alors les habitants et les voyageurs de leur « gâteau de Cambo », un gros biscuit sablé, fourré de crème pâtissière ou de cerises noires. Le succès du « gâteau de Cambo » franchit rapidement les limites de la commune, pour s’étendre à l’ensemble du Pays Basque. Il est maintenant sur toutes les tables familiales ou autres et la recette se transmet de génération en génération, chaque « amatxi » y apportant sa touche personnelle. Côté professionnel, des artisans pâtissiers sont regroupés en GIE pour commercialiser sous le label EGUZKIA, un gâteau basque de qualité, répondant à un cahier des charges des plus précis.

Cambo-les-Bains célèbre chaque 1er week-end d’octobre, son gâteau basque. Le point d’orgue est le concours du « meilleur gâteau basque », avec 2 catégories: amateurs et apprentis de moins de 20 ans. Le jury est composé de 8 personnes: 6 professionnels et 2 « candides », qui n’ont comme point de repère que leur gourmandise. Trois heures durant, il faut goûter et… re-goûter les gâteaux basques (46 amateurs et 8 professionnels!)… en humer l’odeur, en savourer la texture et en contempler l’aspect… Si la pâte sable croustille légèrement sous la dent et  vous laisse en bouche un goût de beurre, si l’équilibre entre la crème et la pâte est respecté et enfin s’il est bien doré et ne s’affaisse pas, croyez-en la gourmande, il doit être bon! Mais attention, un gâteau basque au chocolat n’est pas, pour les puristes, un gâteau basque… c’est un bon… très bon… gâteau au chocolat!

Publié le 6 octobre 2010

Moulin de Bassilour 53.jpg

Tags : , ,
Cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos.