(Sport)

Hippodrome des Fleurs : Aurélie jockey à domicile

Elles ne sont pas si nombreuses les femmes jockeys pour ne pas vous parler de celles  que l’on peut rencontrer les soirs de courses au trot du mois de juillet sur l’Hippodrome des Fleurs de Biarritz .

Aurélie Alunda est une apprentie lad-jockey, qui reçoit les conseils de l’entraineur Stéphane Buisson, il lui confie ce soir le soin de monter Tzardas. Seconde course pour Aurélie et cerise sur le gâteau sur l’hippodrome situé dans le quartier qui l’a vu naitre. Toute sa famille est présente, ses voisins, ses amis aussi. Elle a fait ce qu’elle devait faire mais c’était sans compter sur ce diable de cheval qui lui a gâché la fête en se mettant au galop. Personne ne lui en a voulu à…Aurélie.

Publié le 28 Juillet 2014


(Sport)

Biarritz et ses courses…

Biarritz, « Reine des plages et plage des Rois »… Depuis le coup de coeur d’Eugénie de Montijo pour le petit village en 1853, toutes les cours d’Europe ont pris leur quartier d’été à Biarritz. Les bains de mer récents, le golf du phare un peu plus tard ne suffisent pas à distraire cette oisive aristocratie.

Le cheval fait partie intégrante de la vie quotidienne en ce début de XXe siècle, surtout dans ce milieu aristocratique. La passion du cheval et l’esprit de compétition aidant, il n’en fallait pas moins pour que des courses ou des parties de polo soient organisées à Biarritz.

En 1922, le journal « la Petite Gironde » organise un raid hippique en chevaux montés ou attelés, dont une étape était à Biarritz; mais c’est en 1936 que l’on commence réellement à parler de courses de trotteurs à Biarritz. Le parcours passait alors par Biarritz, Arcangues, Bayonne et retour en ville. Création de la société des courses de Biarritz en 1950, mais faute d’hippodrome, le parcours était en plein centre ville. Malheureusement en 1951, un cheval s’emballe et traverse la foule: 1 mort et 3 blessés graves.

Décision fut alors prise d’aménager un hippodrome sur le terrain de la Cité des Fleurs, jusqu’alors réservé à la pratique du polo. Les premières courses y eurent lieu en 1954. Doté d’un éclairage permettant des réunions nocturnes en 1964, le meeting se déroule depuis, 3 soirs par semaine tout au long du mois de juillet. L’hippodrome des Fleurs, à Biarritz est un hippodrome de 1ere catégorie régionale avec une piste en sable de 803 mètres, corde à droite et virages relevés.

Chaque année, c’est l’effervescence pendant tout le mois de juillet avec de fort agréables soirées rythmées par le bruit des trotteurs et l’enthousiasme des parieurs.

Depuis 2004, année du 50e anniversaire de l’hippodrome, le Grand Prix de la Ville de Biarritz est une course PMU national, sur laquelle la France entière peut parier.

Courses chevaux 68.jpg

(suite…)