(Agro-Pastoralisme)

Quartiers d’été pour les « manex tête noire »

Au Pays Basque, comme dans d’autres régions où le pastoralisme a toujours une place de choix, les troupeaux sont menés à l’estive à la fin du mois de mai, pour prendre leurs quartiers d’été.

Frantxoa et Ramuntxo Urrutia ont parcouru avec leurs 320 brebis « manex tête noire », race typique du Pays Basque… et quelques beliers, les 30 km qui les séparent de leur exploitation de Saint-Michel, près de Saint-Jean-Pied-de-Port, au pâturage de Leize Handi, au-dessus d’Esterençuby. C’est la transhumance. Le troupeau y restera jusqu’à la mi-octobre.

Les brebis sont seules la plupart du temps. Frantxoa et Ramuntxo montent les voir le matin et le soir, accompagnés de leur chien Pintto, gardien entraîné et efficace du troupeau. Un ou deux appels ou gestes du berger suffisent à Pintto pour rassembler les bêtes et ramener dans le troupeau les brebis égarées…


(Agro-Pastoralisme)

La marque d’Urepel

Chaque année, à la fin du mois de mai, le village d’Urepel, en Pays Quint, résonne des cloches et clochettes des vaches blondes montant aux estives.

Le Pays Quint, au bout de la vallée des Aldudes, est une enclave indivis issu du traité de Bayonne signé en 1856, entre la France et l’Espagne. Il benéficie toujours aujourd’hui d’un statut très particulier. C’est une terre espagnole dont les habitants sont français, payant l’impôt foncier en Espagne et la taxe d’habitation en France!

Tous les ans de la fin mai à la fin septembre, les éleveurs de la vallée des Aldudes au Pays Basque, moyennant une redevance par tête de bétail, sont autorisés à emmener leurs bêtes paître dans les pâturages navarrais de Sorogain, à 1000 mètres d’altitude. Depuis près de 150 ans, les agriculteurs sacrifient à la tradition de la « marque d’Urepel », pour le bien-être de leurs troupeaux.

Plus de 300 vaches, sont ainsi marquées au fer rouge d’un « VE » (Valle de Erro), avant de rejoindre au bout de 2 heures de marche leur résidence estivale. Cette journée festive et conviviale est aussi l’occasion de réunir les autorités basques des deux côtés des Pyrénées.

Marque Urepel 2010 29.jpg

(suite…)