(Religion)

Certain ferait mieux de se taire

On trouve de tout sur internet, surtout après les derniers événements tragiques de ces derniers jours. Nous vous offrons des extraits d’un texte si vous ne l’avez déjà lu, intitulé le « Mot du curé », Maurice Franc, qui a en charge Notre Dame du Rocher, paroisse de Biarritz. Certains en sont restés sans voix.

Le mot du curé :
En cette période troublée de sauvagerie barbare trouvant sa source et son inspiration dans le Coran, nous avons à être particulièrement attentifs à conserver l’esprit des Béatitudes. Nous ne pouvons pas imaginer de répondre à la violence par la violence, au sang par le sang. Tout l’Évangile nous dit le contraire et nous avons à être de manière urgente artisans de paix dans le monde. Il ne s’agit pas d’être naïf comme peuvent l’être apparemment nos gouvernants et nos politiciens en clamant un refus hypocrite de l’amalgame. C’est bien au nom du Coran, de ses sourates et des hadits qui en découlent qu’ont été abattues de façon inhumaine les victimes de cette semaine. […]
L’âge moyen des dessinateurs abattus nous renvoie directement à la pseudo révolution de mai 68 et à la conséquence directe de ses exigences. Dieu se rit de ceux qui pleurent sur les effets des causes qu’ils chérissent. Peut-on insulter, salir, vomir des torrents d’ordures au nom d’une liberté d’expression à sens unique et refuser qu’il en découle une violence et une haine à la mesure de l’insulte haineuse qui a été proférée ? Il est évident que rien ne peut légitimer ce qui s’est passé à Paris cette année ou à New-York en 2001. Rien ne pourra jamais justifier la barbarie sauvage. Mais une maturation adulte des circonstances et des contingences du monde d’aujourd’hui nous permet légitimement de penser que des excès médiatiques sont à l’origine de ces drames. On ne peut toucher, par l’insulte, aux valeurs les plus fondamentales de la religion d’un être humain et s’étonner ensuite que les plus faibles spirituellement réagissent avec les seules armes qui sont à leur portée. […]

Publié le 16 janvier 2015

Curé 2.jpg


(Image(s) du jour)

Je vous parle d’un temps…

Sare, septembre 2012… 5 prêtres en soutane et la foule se tait, ébahie devant cet inédit spectacle! Et pourtant, dans ce temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, ce sont 5 prêtres en civil qui auraient soulevé l’indignation!

O tempora… o mores! comme disaient nos ancêtres sous l’occupation romaine. Il est vrai que l’image a de quoi surprendre, sur une terre que l’on ne peut décemment pas qualifier d’intégriste, quoique! Pas très loin d’ici, à Torreciudad, fief de l’Opus Dei, c’est monnaie courante (monnaie pouvant d’ailleurs être pris au sens propre!), mais ici… L’été a commencé avec du prosélytisme sur les plages… Il finit avec des prêtres en soutane. Pourquoi pas? Les Catholiques, les Mormons, les Témoins de Jéhovah… tout cela est admis et toléré, soit. J’attends toujours sur la plage qu’un Imam vienne m’expliquer le Coran ou un Rabbin me décrypter la Torah, sans que personne ne trouve rien à redire!

Christine COTDELOUP

Publié le 10 septembre 2012

Pretres intégristes Sare.jpg

(Voir la suite…)