(Sport)

Michel Platini, le foot c’est fini…

… Il aura toujours la pelote!

Publié le 9 mai 2016

.

.


(Image(s) du jour)

Orson Welles pilotari

C’est au cours d’un  tournage sur le Pays Basque que le réalisateur américain Orson Welles a rencontré sur le fronton de Saint Jean de luz, Bichendaritz joueur de chistera emblématique des années 60. Le Festival du film Punto de Vista de Pampelune a programmé cette semaine deux documentaires du cinéaste  en présence de figurants de l’époque et dans lesquels la pelote tient une place importante.

Publié le 10 février 2015

Orson Welles-Bichendarits.jpg


(Surf)

Belharra, la sauvage…

La vague la plus haute d’Europe (10 à 15 mètres) près de Socoa, au sud de Saint-Jean-de-Luz, Belharra, la sauvage, fut chevauchée pour la première fois le 22 novembre 2002.

Elle joue depuis, au chat et à la souris, avec ses nombreux amants, tous plus expérimentés les uns que les autres. Imprévisible et impertinente, la belle peut passer une année sans se montrer. Elle aime l’automne et l’hiver, quand les surfeurs en mal de spot peuvent venir se réchauffer en son sein.

Dix ans plus tard, ils sont de plus en plus nombreux à guetter l’aguicheuse, leur promettant un 7e ciel, que seuls, les plus audacieux pourront atteindre…

Publié le 24 novembre 2012

Zorionak

Zorionak


(Image(s) du jour)

Pelotari et chanteur lyrique

Dans les années 60, le grand chistera était l’attraction de l’été au Pays Basque. La cesta punta n’avait pas encore fait son apparition et les frontons de la côte ,  Saint Jean de Luz, Bidart, Guéthary, le parc Mazon à Biarritz et Saint Pée sur Nivelle entre autres faisaient le plein. Les pelotaris avaient pour nom, Urruty, Bichendaritz, Salles Mazou, Garat, Kieffer, Lafourcade, etc.

Jean-Baptiste HIRIGOYEN, grand et bel athlète, était de ceux-là. Professionnel du grand chistera, coqueluche des canchas et des belles étrangères, il remplissait les frontons d’un public autant attiré par l’homme que par le jeu.

Plus « people » encore hier qu’aujourd’hui, le Pays Basque des années 60 attirait, chaque été son flot de célébrités. Maria CANDIDO est au sommet de sa carrière. Soprano, évoluant aussi bien dans le chant lyrique que la chanson populaire ou l’opérette. Ils formeront ensemble un couple dans la vie et sur la scène. Après sa retraite sportive,  Jean-Baptiste HIRIGOYEN entamera une seconde carrière de chanteur d’opérette, marchant dans les pas de ses aînés Luis MARIANO et André DASSARY. Maria Candido fêtera seule ses 90 ans le 31 août à Bidart où ils s’étaient retirés.

Jean-Baptiste HIRIGOYEN ne chantera plus… R.I.P.

Publié le 29 août 2012

Jean-Baptiste HIRIGOYEN sur le fronton de Saint-Jean-de-Luz

Jean-Baptiste HIRIGOYEN sur le fronton de Saint-Jean-de-Luz


(Festivités)

Les femmes boudées par la mairie

Chaque année, le jour de la San Marcial, Irun célèbre la victoire des troupes basques sur les troupes françaises en 1522.Le temps fort de cette manifestation: l’alarde, défilé des troupes et du peuple victorieux.

L’alarde fut longtemps exclusivement réservé aux hommes,  les femmes n’y ayant que le rôle de cantinière. Depuis quelques années, deux défilés se suivent le 30 juin: l’alarde traditionnel et l’alarde mixte, où les femmes aussi peuvent porter des armes.

Des deux défilés, seul l’alarde traditionnel a eu droit aux honneurs du maire d’Irun, du haut de son balcon…

Retour en images.

Publié le 15  juillet 2012

Irun place de la Mairie arrivée de la Générale de l'Alarde Mixte

Irun place de la Mairie arrivée de la Générale de l’Alarde Mixte

(Voir la suite…)