(Festivités)

San Evrard aux remparts

Il faudra bien s’y habituer, mais si la penã Betisoak recommence l’année prochaine le même jour 14 août son encierro dans les remparts il faudra l’appeler l’encierro de la Saint Evrard,,,ce n’est pas terrible comme nom mais San Fermin est déjà pris.

Pour le reste ce fut un succès complet tant pour les spectateurs plusieurs milliers que pour les participants qui ont affronté du très beau bétail, des betisos venus de chez nos voisins de Bergara, en Gipuzkoa.

Il y a plus de trente ans c’était l’élevage (des landaises) de Michel Agruna qui avait parcouru les rues du Petit Bayonne pour deux encierros éphémères qui avaient aussi eu un énorme succès.

Publié le 17 août 2015

.

.

(Voir la suite…)


(Fêtes de Bayonne)

Quand image rime avec vache

Les courses de vaches font partie intégrante des Fêtes de Bayonne depuis leur création en 1932. Si au début les festayres étaient vêtus de bleu et blanc, depuis une quinzaine d’années c’est une marée blanche et rouge qui envahit la place Saint-André, sur le coup de 17 heures. Sur cet espace clos, les intrépides et les inconscients se mesurent à l’impétuosité de vachettes surchauffées par la chaleur ambiante. Certains se forgent des souvenirs de vacances en se tenant bien à l’écart, près des grilles et de possibles échappatoires, mais avec la satisfaction d’être descendus sur le sable! D’autres, un verre dans une main et une bouteille dans l’autre, s’étonnent d’être arrivés là… D’autres encore se découvrent, l’espace d’un instant, une âme de matador et brave le fauve, de face ou bien s’essaient au rodeo, version US… Mais beaucoup choisissent les gradins pour assister à ce spectacle un peu fou, incontournable des Fêtes de Bayonne.

Dans les années 70-80, c’est un encierro qui se courrait dans les rues du Petit Bayonne. Une course devant, derrière ou à côté des vachettes à l’ambiance complétement différente d’aujourd’hui mais tout autant appréciée des acteurs et des spectateurs.

Aujourd’hui, ce sont les enfants qui courent le jeudi matin « l’encierro ttiki », inspiré de l’encierro de Pampelune. Les taureaux en carton, à l’air féroce, enflamment les jeunes participants, de plus en plus nombreux, chaque année. Ils prennent ça très au sérieux et se donnent à fond dans la course. Ce sont sûrement les mêmes que l’on retrouvera dans quelque temps,  place Saint-André à Bayonne ou… dans la calle Estafeta à Pampelune

Publié le 30 juillet 2011

Encierro Txiki

Encierro Txiki

(Voir la suite…)