(Chant)

Euskal Kantu Txapelketa

Euskal Kantu Txapelketa est un concours de chant en langue basque, se déroulant tous les quatre ans. Cette année, pour la finale, c’est une salle comble qui a accueilli les participants au Théâtre municipal de Donosti, à l’entrée de la Parte Vieja. Organisé en collaboration avec la fédération des radios basques Euskal Irratiak, ce concours a pour but de découvrir de nouveaux talents et de favoriser la création de nouvelles mélodies.

La parité fut respectée avec autant de participants des deux côtés de la Bidassoa. Seul, en duo ou en groupe, a capella ou accompagné, chant traditionnel ou création (paroles et musique), il fallait avoir plus de 16 ans pour aspirer au titre. Iparralde  fut largement représenté et récompensé avec deux titres, Maitena MONACO, de Basse-Navarre (solo) et HERRI SOINU du Labourd (groupe) et une mention spéciale pour le duo souletin Claudine ARHANCET et Elsa OLIAR.

 

Publié le 25 juin 2012

Eñaut Etxamendi coiffe de la Txapela, Maitena Monaco qui remporte le titre en solo avec la très belle chanson "Hala ere"

Eñaut Etxamendi coiffe de la Txapela, Maitena Monaco qui remporte le titre en solo avec la très belle chanson « Hala ere »

(suite…)


(Arts et Culture, Chant)

4+3= 7 voix en Euskadi

Pour fêter le 60e anniversaire des Productions Agorila, Manex Meyzenc avait choisi la Gare du Midi à Biarritz et « Salut Bayoune » (1er titre produit par la maison de disques créée par  son père) pour accueillir un public nombreux et varié. A cette occasion, le label spécialisé dans l’édition et la promotion de la musique basque, proposait un concert de voix féminines: le groupe Izarrak (Céline, Sophie, Emmanuelle et Kattin) et 3 solistes: Naia Robles, Maialen Errotabehere et Amaia Riouspeyrous. Sept voix de femmes pour célébrer la musique d’hier et d’aujourd’hui, d’ici et d’ailleurs. Des chants traditionnels aux accents rock, folk, pop et blues, un répertoire  suffisamment large pour satisfaire tous les publics. Le choeur d’hommes Oldarra assurait les intermèdes, tandis que des duos se formaient au fil du concert. Un final en apothéose, où les 7 voix féminines s’associaient aux choristes d’Oldarra pour terminer sur un vibrant « Agur Jaunak ».

Concert Agorila 12.jpg

(suite…)