(Culture basque)

Idoki… imbido… ttantto…

Après Chino, aux Etats-Unis en 2010, le Pays Basque accueillait le 34e championnat du monde de mus.

Ce jeu de carte d’origine basque, ressemblant au poker… mais de loin et au tarot… mais de loin… est un grand mystère pour les non-initiés. Le but du jeu est bien sûr, d’emmagasiner le maximum de points en ayant du jeu ou en faisant croire à l’équipe adverse que l’on en a, ou encore leur faire croire que l’on en a alors que l’on n’en a pas! Pour ça, tout un rituel de gestes ou de mimiques convenues et des annonces en basque. Grâce à la diaspora, ce jeu, aux origines lointaines, a conquis bon nombre de pays.

Douze nations étaient en compétition cette année: France, Euskadi, Argentine, Australie, Canada, Chili, Espagne, Etats-Unis, Mexique, Pérou, Uruguay et Venezuela.

La finale, à Ayherre,  a vu la victoire de l’équipe d’Euskadi 1, Antonio VINCENTE et Angel RIBERO, déjà vainqueurs en 2010, devant France 2 (Julien AMESTOY et Fabrice ETCHART) et le Mexique (Miguel MENDIBURU et Justo GUTIERREZ).

Rendez-vous est pris pour 2012, au Canada.

 

Publié le 31 octobre 2011

Antonio Vicente et Angel Ribero "Txapeldun"

Antonio Vicente et Angel Ribero « Txapeldun »

(Voir la suite…)


(Pelote Basque)

L’Espagne championne du monde

Les 16e Championnats du monde de pelote basque se sont terminés à Pau sur la victoire incontestable de l’Espagne. Présente dans 10 finales sur 14, elle totalise 13 médailles dont 4 en or, 6 en argent et 3 en bronze. Double victoire pour l’Espagne, grâce à Maité Ruiz de Larramendy, championne de paleta gomme en trinquet, sacrée meilleure joueuse de ce Mondial 2010, toutes catégories hommes et femmes confondues.

En 2e position sur le podium, le Mexique avec 4 médailles d’or, 3 en argent et 2 de bronze. La France malgré ses 12 médailles (3 en or, 5 en argent et 4 en bronze) ne monte que sur la 3e marche.

De l’avis général, cette 16e édition a vu des compétitions de très haute tenue. 19 pays sur les 22 conviés ont participé à ces championnats du monde, l’Inde, l’Equateur et la Colombie n’ayant pu faire le déplacement pour des raisons administratives. Une question reste néanmoins sans réponse: mais où sont passés les 2 Cubains?

La prochaine compétition internationale de pelote basque aura lieu en 2011 à Hossegor, ce seront alors les championnats du monde professionnels de cesta punta… en attendant le prochain Mondial en 2014 au Mexique!

Publié le 12 octobre 2010

Le Mexique perd la première place

Le Mexique perd la première place

(Voir la suite…)


(Pelote Basque)

Yo pilota

Après avoir éloigné les banderoles et le drapeau basque porté par des militants de Euskal Selekzioa (ESAIT) favorables aux sélections sportives d’Euskal Herria, particulièrement pour la pelote et écarté, pour « fausses notes », la chorale des Basques de Pau, le Béarn pouvait ouvrir les 16es championnats de monde de Pelote Basque.

Jusqu’au 10 octobre, 500 athlètes de 20 nations différentes, s’affronteront, sur les canchas béarnaises,  pour les 14 titres suprêmes. En dehors des grandes équipes de France, d’Espagne, du Mexique et d’Argentine, habituées des podiums, le Venézuela, Cuba et les Etats-Unis comptent aussi leurs champions. Autres nations sélectionnées où la pelote basque de haut niveau trouve sa place: Nicaragua,  Belgique,  Canada,  Costa-Rica,  Brésil,  Italie,  Chili, Uruguay, Philippines, République Dominicaine, Guatemala, Equateur et Pérou.

Pau 2010 51.jpg

(Voir la suite…)