(Culture basque, Tourisme)

Si la Rhune m’était contée…

Trente cinq minutes, 35 minutes de bonheur c’est le temps que vous passez dans le petit train pour faire le trajet entre la gare du col de St.Ignace et le sommet de la Rhune, ses ventas et sa batterie d’antennes. Le spectacle est tout au long du parcours, quelques brebis, des pottoks surtout du côté des Trois Fontaines, des enclos magnifiques en dalles de la Rhune, une superbe vue sur la côte et la baie de St. Jean de Luz, par vent du sud c’est magnifique. Dans les années 50-60 avant l’arrivée des 4×4 c’est à dos de cheval par le versant sud que se faisait le ravitaillement. Les plus courageux font la montée à pied,  plusieurs itinéraires existent, longer les rails n’est pas le plus facile. Et avec beaucoup de chance mais vraiment beaucoup de chance vous rencontrerez tout ce que cette montagne compte de créatures et d’animaux mythiques et fantastiques. Le Basajaun, le berger Bettiri, des laminak et Jentilak, la belle Mari et le serpent de Feu à sept têtes…

Publié 30 Juin 2014

A dos de cheval pour ravitailler...

A dos de cheval pour ravitailler…

Pour agrandir les photos et visualiser le diaporama
cliquer sur la première, puis à droite, sur « suiv »


Tags : , , , , , ,
Cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos.