(Pelote Basque)

Quand la pelote basque prend ses quartiers d’été…

Quand les beaux jours arrivent, la pelote basque prend ses quartiers d’été. Délaissant quelque peu les trinquets et les murs à gauche, elle investit frontons et autres places libres. Au public d’amateurs avertis s’ajoutent alors les touristes, souvent plus habitués aux courts de tennis qu’aux gradins de pierre des frontons.

L’occasion aussi de voir des spécialités qui ne peuvent être pratiquées qu’en exterieur comme le laxoa, la plus ancienne des spécialités, pratiquée essentiellement dans la vallée du Baztan en Navarre et un peu en Iparralde, à Ciboure. Le laxoa est directement issu du jeu de paume, aux règles complexes. Cinq joueurs contre cinq, tous équipés de gants de cuir. La partie se joue en 13 jeux et les points se comptent comme au tennis (15, 30, 40 et jeu).

C’est aussi le temps de redécouvrir la main nue en place libre, base du jeu de pelote et telle qu’elle était pratiquée à l’origine.

Le chistera n’est pas à priori une spécialité féminine et l’on voit rarement sur les frontons du Pays Basque des filles s’affronter au grand gant. Une partie a opposé, cet été, à Bidart, les filles de la Kostakoak à celles de Pamiers, en Ariège.

Publié le 16 septembre 2011

L'équipe A du village d'Irurita (Baztan) vainqueur du Championnat 2011 de Laxoa

L’équipe A du village d’Irurita (Baztan) vainqueur du Championnat 2011 de Laxoa

Pour agrandir les photos et visualiser le diaporama

Cliquer sur la première, puis sur « suiv » à droite

 

 

 

 

Tags : , , ,
Cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos.