(Image(s) du jour)

Pelotari et chanteur lyrique

Dans les années 60, le grand chistera était l’attraction de l’été au Pays Basque. La cesta punta n’avait pas encore fait son apparition et les frontons de la côte ,  Saint Jean de Luz, Bidart, Guéthary, le parc Mazon à Biarritz et Saint Pée sur Nivelle entre autres faisaient le plein. Les pelotaris avaient pour nom, Urruty, Bichendaritz, Salles Mazou, Garat, Kieffer, Lafourcade, etc.

Jean-Baptiste HIRIGOYEN, grand et bel athlète, était de ceux-là. Professionnel du grand chistera, coqueluche des canchas et des belles étrangères, il remplissait les frontons d’un public autant attiré par l’homme que par le jeu.

Plus « people » encore hier qu’aujourd’hui, le Pays Basque des années 60 attirait, chaque été son flot de célébrités. Maria CANDIDO est au sommet de sa carrière. Soprano, évoluant aussi bien dans le chant lyrique que la chanson populaire ou l’opérette. Ils formeront ensemble un couple dans la vie et sur la scène. Après sa retraite sportive,  Jean-Baptiste HIRIGOYEN entamera une seconde carrière de chanteur d’opérette, marchant dans les pas de ses aînés Luis MARIANO et André DASSARY. Maria Candido fêtera seule ses 90 ans le 31 août à Bidart où ils s’étaient retirés.

Jean-Baptiste HIRIGOYEN ne chantera plus… R.I.P.

Publié le 29 août 2012

Jean-Baptiste HIRIGOYEN sur le fronton de Saint-Jean-de-Luz

Jean-Baptiste HIRIGOYEN sur le fronton de Saint-Jean-de-Luz

Tags : , , ,
Cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos.