(Arts et Culture, Littérature)

Hommage à Jose Miguel de Barandiaran

C’est un rituel. Tous les ans, le lundi de Pâques, Sare devient la capitale littéraire du Pays Basque. Pour la 28e édition du Biltzar des Ecrivains, 150 auteurs rencontraient en toute convivialité leur public. Tout au long des stands une foule nombreuse et compacte, qui à la recherche d’un exemplaire particulier, qui à la découverte du visage de l’auteur dont le  nom figure sur la page de garde de l’ouvrage… « J’ai beaucoup aimé votre collection, pouvait on entendre, je recherche le premier volume égaré lors d’un déménagement » « Impossible, le tirage est épuisé, introuvable, même chez les bouquinistes; je n’en ai même pas un pour moi » répondait l’auteur…

Comme chaque année, l’association Eusko Ikaskuntza a attribué des bourses d’études à des étudiants du 3e cycle ayant effectué un travail sur le Pays Basque. Amaia Bidegain, Eneko Bidegain, Anaïs Darguy, Isabelle Duguine, Txomin Haran, Irene Ithursarry, Pablo Marticorena, Mikel Petuya, Valérie Stenou et Eneritz Zabaleta sont les heureux récipiendaires de cette 28e édition.

Moment fort de la matinée, la présentation du livre « Bosquejo etnografico de Sara » de Brandiaran, traduit en basque et en français. José Miguel de Barandiaran (1889-1991),  prêtre, chercheur, scientifique et ethnologue est considéré comme le patriarche de la culture basque. Ce travail de mémoire sur la vie quotidienne du village de Sare est aujourd’hui accessible à tous.

Publié le 4 mai 2011

Montage Biltzar 2011.jpg

 

 

Tags : , , ,
Cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos.