(Pelote Basque)

Un fronton à son nom…

Après Saint-Jean-de-Luz et Anglet, c’était au tour d’Ascain de recevoir une étape du championnat d’Espagne à main nue par équipes.

La soirée a pris une autre dimension à Ascain. Avant le lancer du douro, marquant le début de la partie, les autorités municipales ont dévoilé une fresque à la gloire du champion local, Sebastien GONZALEZ, donnant aussi son nom au fronton ex-Kiroleta. Honneur suprême que le jeune homme a accueilli avec émotion, Ascain ayant vu naître d’autres champions dont le nom ne figure pas sur le frontispice et hommage plus souvent rendu à titre posthume que du vivant de l’intéressé.

Pour marquer d’une pierre blanche cette soirée, Sébastien GONZALEZ associé à Aritz LASKURAIN a battu, sur ses terres, ARRETXE 2 et ZABALA, 22 à 19.

Publié le 28 février 2011

.

.

(Voir la suite…)


(Pelote Basque)

Délocalisation en Iparralde

Le championnat d’Espagne de main nue professionnel par équipes a franchi la Bidassoa pour la 2e fois. Après Saint-Jean-de-Luz, c’était au tour du mur à gauche El Hogar à Anglet d’accueillir une étape de cette compétition.

Le tenant du titre, Yves Sallaberry dit Xala, s’y est encore illustré. Associé à Barriola, ils ont battu Saralegi-Beloki, 22 à 8. En lever de rideau pour le titre de seconde catégorie un autre joueur d’Iparralde,   Lemuno a lui, en revanche, était battu, mais conserve encore une chance d’être dans le dernier carré.

Publié le 21 février 2011

Xala dans le dernier carré

Xala dans le dernier carré

(Voir la suite…)


(Pelote Basque)

Xala, l’homme qui tire plus vite que son ombre

Fronton mur à gauche de Saint-Jean-de-Luz. Salle comble. Public conquis.

Yves Sallaberry « Xala »  et Abel Barriola affrontent Sebastien Gonzalez et Aritz Laskurain, 22 à 18.

Les pelotes fusent, certains les regardent passer comme un vol de palombes en plein mois d’octobre, le rythme s’accélère et les ombres des joueurs sur le mur semblent anticiper le mouvement…

Publié le 17 janvier 2011

.

.

(Voir la suite…)


(Pelote Basque)

Un mur, une balle, deux mains…

Pour la 3e année consécutive, le Frontball Pro Tour a fait escale, à Anglet… après New-York. Le frontball est un sport issu de la rue. Pour le pratiquer, il suffit d’avoir « un mur, une balle et deux mains ».

Le concept du Frontball Pro Tour est d’associer « à l’américaine », le sport et le spectacle avec hip-hop et foot freestyle. Les joueurs de main nue de pelote basque se sont pris au jeu, ce qui donne maintenant un niveau très élevé sur l’étape d’Anglet.

Se succédant à lui-même, le cubain Agusti WALTARY a remporté le trophée sur le français Grégory AGUIRRE.

Publié le 21 octobre 2010

Frontball 2010 47.jpg


(Pelote Basque)

L’Espagne championne du monde

Les 16e Championnats du monde de pelote basque se sont terminés à Pau sur la victoire incontestable de l’Espagne. Présente dans 10 finales sur 14, elle totalise 13 médailles dont 4 en or, 6 en argent et 3 en bronze. Double victoire pour l’Espagne, grâce à Maité Ruiz de Larramendy, championne de paleta gomme en trinquet, sacrée meilleure joueuse de ce Mondial 2010, toutes catégories hommes et femmes confondues.

En 2e position sur le podium, le Mexique avec 4 médailles d’or, 3 en argent et 2 de bronze. La France malgré ses 12 médailles (3 en or, 5 en argent et 4 en bronze) ne monte que sur la 3e marche.

De l’avis général, cette 16e édition a vu des compétitions de très haute tenue. 19 pays sur les 22 conviés ont participé à ces championnats du monde, l’Inde, l’Equateur et la Colombie n’ayant pu faire le déplacement pour des raisons administratives. Une question reste néanmoins sans réponse: mais où sont passés les 2 Cubains?

La prochaine compétition internationale de pelote basque aura lieu en 2011 à Hossegor, ce seront alors les championnats du monde professionnels de cesta punta… en attendant le prochain Mondial en 2014 au Mexique!

Publié le 12 octobre 2010

Le Mexique perd la première place

Le Mexique perd la première place

(Voir la suite…)