(Société)

Bijoux de famille

Après être allé chercher des subsides chez ses voisins pour renflouer les déboires de la Cité de l’Océan, la ville de Biarritz est toujours en manque d’argent frais.

La preuve… cette affiche placardée sur les vitrines de l’Hôtel de Ville. Citoyens biarrots, il ne vous reste plus que deux jours pour soumissionner auprès du notaire à la vente de quatre maisons, sises dans la commune. Vous ferez sinon une bonne affaire, au moins un bon geste.

Publié le 27 juillet 2015

 

.

.

.


(Société)

C’était au bal du 14 juillet…

Un vrai bal du 14 juillet c’est la veille au soir et dans une caserne de pompiers…comme à Anglet.

La tradition perdure et cette année encore la fête a eu lieu dans l’immense cour à l’intérieur de la caserne. Pas d’accordéon, mais un DJ « made in pompiers » a fait tourner des milliers de danseurs tout au long d’une partie de la nuit, chaude ambiance…

Publié le 15 juillet 2015

.

.

(Voir la suite…)


(Société)

Je t’aime… moi non plus…

On les disait en froid, l’inauguration des Halles de Biarritz, de la place et de la sculpture de Zigor les a réunis, enfin… réunis ?

Bras dessus, bras dessous au début mais un peu plus distant par la suite. En bon politique, ils ont, comme on dit : « fait bonne figure ».

Publié le 25 mai 2015

.

.

(Voir la suite…)


(Société)

Plutôt folklorique…

Elles et ils se seront tous bien amusés, à Socoa tout au long du week-end et sous un chaud soleil qui plus est.

L’ Istery Bask a tenu toutes ses promesses, une course folle, complétement déjantée, à travers la plage, la boue les marécages où tous les déguisements étaient permis… même les enfants se sont défoulés sur un parcours adapté et sécurisé.

Publié le 14 avril 2015

.

.

(Voir la suite…)


(Société)

L’A63 fait sa B.A…

Gros travaux d’agrandissement de l’autoroute , cela commence par un débroussaillage de grande envergure.

Et ô surprise au milieu entre arbres et buissons, une petite tente comme en ont souvent les sans-abris. Manifestement occupée… mais personne sur place.

Il faudra bien un jour l’enlever, mais tant que cela ne sera pas absolument nécessaire pour la suite des travaux, la direction de l’A63 a décidé de la laisser sur place. Protégée par une clôture,  les ASF ont même laissé quelques arbustes autour …en attendant que son propriétaire revienne… et ce n’est pas un poisson d’avril!

Publié le 1er avril 2015

.

.