(Religion)

Cathédrale de Bayonne ou planning familial?

Stupéfaction, provocation, colère pour les uns, accord pour les autres, n’a pas sa place en ce lieu…

Voilà ce que l’on peut entendre au sujet de la vidéo projetée au-dessus des fonts baptismaux de la Cathédrale de Bayonne. Et celui qui jure ses grands dieux que cela n’a rien à voir avec les positions de l’évêque de Bayonne sur l’IVG peut aller à confesse…

Publié le 25 février 2016

.

.

(Voir la suite…)


(Religion)

A pied et en chantant

Le même jour que l’encierro, presque à la même heure, heureusement pas le même parcours, Mgr Aillet évêque de Bayonne, Lescar et Oloron organisait une procession en l’honneur de la Vierge Marie dont on célébrait la fête de l’Assomption… deux jours après.

Quelques dizaines de fidèles ont traversé les rues commerçantes de Bayonne, de la cathédrale à l’église St. André et retour en chantant des hymnes à la Vierge au grand étonnement des chalands.

Publié le 18 août 2015

.

.

(Voir la suite…)


(Religion)

Certain ferait mieux de se taire

On trouve de tout sur internet, surtout après les derniers événements tragiques de ces derniers jours. Nous vous offrons des extraits d’un texte si vous ne l’avez déjà lu, intitulé le « Mot du curé », Maurice Franc, qui a en charge Notre Dame du Rocher, paroisse de Biarritz. Certains en sont restés sans voix.

Le mot du curé :
En cette période troublée de sauvagerie barbare trouvant sa source et son inspiration dans le Coran, nous avons à être particulièrement attentifs à conserver l’esprit des Béatitudes. Nous ne pouvons pas imaginer de répondre à la violence par la violence, au sang par le sang. Tout l’Évangile nous dit le contraire et nous avons à être de manière urgente artisans de paix dans le monde. Il ne s’agit pas d’être naïf comme peuvent l’être apparemment nos gouvernants et nos politiciens en clamant un refus hypocrite de l’amalgame. C’est bien au nom du Coran, de ses sourates et des hadits qui en découlent qu’ont été abattues de façon inhumaine les victimes de cette semaine. […]
L’âge moyen des dessinateurs abattus nous renvoie directement à la pseudo révolution de mai 68 et à la conséquence directe de ses exigences. Dieu se rit de ceux qui pleurent sur les effets des causes qu’ils chérissent. Peut-on insulter, salir, vomir des torrents d’ordures au nom d’une liberté d’expression à sens unique et refuser qu’il en découle une violence et une haine à la mesure de l’insulte haineuse qui a été proférée ? Il est évident que rien ne peut légitimer ce qui s’est passé à Paris cette année ou à New-York en 2001. Rien ne pourra jamais justifier la barbarie sauvage. Mais une maturation adulte des circonstances et des contingences du monde d’aujourd’hui nous permet légitimement de penser que des excès médiatiques sont à l’origine de ces drames. On ne peut toucher, par l’insulte, aux valeurs les plus fondamentales de la religion d’un être humain et s’étonner ensuite que les plus faibles spirituellement réagissent avec les seules armes qui sont à leur portée. […]

Publié le 16 janvier 2015

Curé 2.jpg


(Religion)

Dans un buisson d’aubépine

La légende raconte l’apparition dans un buisson d’aubépine, il y a fort longtemps, de la vierge Marie à un jeune berger d’Ainhoa. La ferveur populaire a transformé l’endroit en lieu de pèlerinage. Depuis, tous les ans, le lundi de la Pentecôte, les fidèles se  rendent, pour leur grande majorité à pied, de tous les villages alentours, à la chapelle de Notre Dame de l’Aubépine. Ils y entendent  la bonne parole et assistent à une messe en plein air avant de se restaurer et passer un moment de convivialité.

La pente est rude, bordée de quatorze croix érigées en 1886 et d’un rocher sur le quel est posée depuis 1897 une statue de la Vierge. Au sommet, près de la chapelle, un champ de stèles discoïdales (2001) et un imposant calvaire (1898) bien connus de tous les  randonneurs.

Publié le 13 Juin 2014

Ainhoa 13.jpg (Voir la suite…)


(Religion, Société)

Distinction pour « Roger »

C’est ainsi que beaucoup appelle dans son village Mgr Roger Etchegaray qui vient de se voir distinguer de la Légion d’Honneur. Il passe son temps à Rome mais c’est à Espelette dans sa maison natale, Choko Maitea, qu’il aime revenir. Au Pays Basque il se ressource auprès de sa famille et de ses nombreux amis, fait de nouvelles rencontres et participe à la vie ecclésiastique.

Publié le 28 Avril 2014

Dans le vieux trinquet d'Espelette il y a quelques années

Dans le vieux trinquet d’Espelette il y a quelques années

(Voir la suite…)