(Culture basque)

« Pastoral kit »

Des milliers de spectateurs sur les communes de Saugis (200 hab.) et Trois-Villes (150 hab.) en Soule,  ces deux derniers dimanches, pour assister à la Pastorale. Elle retrace la vie du Bayonnais Pierra Lhande, prêtre, linguiste, académicien basque, écrivain, grand voyageur, créateur d’un dictionnaire basque, sociologue, homme de radio, etc…Un personnage incontournable du Pays Basque .

Tous les ingrédients d’une pastorale étaient réunis: le soleil, la durée, les chants, les danses une mise en scène codifiée et immuable, des costumes colorés sans oublier le texte que l’on doit à Annick Renaud-Coulon, « Appathia » du nom de la maison de Pierra Lhande.

Une innovation cette année grâce à deux couturières souletines, le « pastoral kit » un ensemble astucieux qui se porte en bandoulière et se compose d’un coussin pour les gradins, une bouteille d’eau pour le soleil et le livret bi-lingue pour bien suivre la pastorale.

Publié le 5 août 2015

.

.

(Voir la suite…)


(Culture basque, Non classé)

Tipi-tapa Tipi-tapa… KORRIKA !!!

Et c’est parti pour 10 jours et 2500 kilomètres à travers Euskal Herria pour cette course relais en faveur de la langue basque.

En se relayant kilomètre par kilomètre, les participants vont parcourir cette 19ème Korrika à l’initiative d’AEK, qui dispense des cours de langue basque pour adultes tout au long de l’année.

Publié le 21 mars 2015

.

.

(Voir la suite…)


(Culture basque)

Un jeu de l’oie qui ne doit rien au hasard…

Antzara joko (le jeu de l’oie) est une fête païenne, dont le Pays Basque a le secret. Rite d’initiation pour les jeunes adultes hommes, il est devenu un jeu d’adresse ouvert à tous, jeunes et moins jeunes, hommes et femmes. Il se pratique à Sare, Souraide, Olhette, Ainhoa et Ahetze, le plus souvent lors des fêtes patronales.

Le principe: une corde tendue au milieu de la rue entre deux arbres avec en son centre une oie pendue par les pattes. Le but est de chevaucher un cheval au galop et lui arracher la tête au passage. Adresse et bravoure sont de mise.  Que les amis des animaux se rassurent,  l’oie est morte ! ce qui n’était pas le cas il n’y a pas si longtemps.

Spectacle insolite et inattendu, tradition ou barbarie, on aime ou on n’aime pas, mais c’est à voir… avec un peu de recul toutefois, de crainte de voir voler une tête d’oie au-dessus de la vôtre!

Publié le 9 décembre 2012

Jeu de l'oie 23.jpg

(Voir la suite…)


(Culture basque)

Bertsu, fleuron de la tradition orale basque

Ils s’appelaient Xalbador, Mattin, Xanpun, Etxahun, Otxalde… Ils ont donné au bertsu moderne, ses lettres de noblesse. Ces improvisations chantées et versifiées se pratiquent seul ou en duo, chacun donnant la réplique à l’autre.

Aujourd’hui, ils s’appellent Amets Arzallus (vainqueur de la finale du championnat 2012 de bertsularis du Pays Basque Nord), Odei Barroso, Eneritz Zabaleta, Xumai Murua… Maddi Sarasua, qui a raté de peu le podium. Ils marchent dans les pas de leurs ainés, perpétuant ainsi une tradition millénaire.

Séquence nostalgie en couleurs et en noir et blanc.

Publié le 24 novembre 2012

L'abbé Larre de l'Académie Basque remet la Boina et le Makila de Meilleur bertsulari 2012 d'Iparralde à Amets Arzallus d'Hendaye

L’abbé Larre de l’Académie Basque remet la Boina et le Makila de Meilleur bertsulari 2012 d’Iparralde à Amets Arzallus d’Hendaye

(Voir la suite…)